Sexualité : quels repères pour un développement harmonieux ?

Le magazine Ça m’intéresse consacre un hors série, actuellement dans les kiosques, à la sexualité humaine : « Le guide de l’amour et du sexe« . Une mine d’informations et de réflexions sur le sujet tabou par excellence. Désir, sentiments, croyances, jouissance, fantasmes, pratiques, interdits, limites, contraception, risques, idéaux … traversent en 121 pages une foule d’articles passionnants qui ouvrent la connaissance autant que le débat tout en s’ancrant dans notre présent.

7778778752_le-guide-de-l-amour-et-du-sexe-hors-serie-ca-m-interesse-juin-2015

Corinne Soulay qui a coordonné ce hors série  » Le guide de l’amour et du sexe » était l’invitée de l’émission de RTL La Curiosité est un vilain défaut du 17 juin 2015, animée par Sidonie Bonnec et Thomas Hugues (première partie). Vous pouvez ré-écouter cette émission en replay, ici.

La sexualité se construit tout au long de notre vie. De l’enfant à l’adolescent, de l’adulte au senior, elle est omniprésente, même si sa place change sans cesse. Au sein du couple, elle est source de partage et de connivence mais elle peut produire de la discorde, des non-dits ou de la frustration. Chez l’adolescent, elle est découverte et exploration. Mais l’accès via Internet – libre, facile et anonyme – aux images pornographiques et aux discours de toutes sortes sur les pratiques -y compris les déviances-, opère des représentations de la sexualité qui d’une part peuvent être très choquantes et qui, d’autre part, multiplient les injonctions à la performance. Il existe en effet une pression très forte aujourd’hui sur la jeune génération qui a une réelle anxiété de performance, comme d’appartenir à la norme imposée. Exemple, la chirurgie de l’intime est en pleine expansion. Il n’y a jamais eu autant de demandes de jeunes femmes pour des nymphoplasties… Et ce soir, l’émission Infra-Rouge (France 2) programme un documentaire sur le thème de la pression de la pornographie sur les adolescentes en deuxième partie de soirée : « A quoi rêvent les jeunes filles ? » (attention : déconseillé aux moins de 16 ans).

senfermer-vie-de-couple

Comment lutter contre ces assauts banalisés qui déforment la vision que les jeunes construisent de la sexualité et menacent leur sexualité future ? Comment les aider à réfléchir à ce dont ils ont besoin et envie ? A dire non ? A estimer ce à quoi ils sont prêts ? A respecter leur propre corps et le corps de l’autre ?

Mes consœurs conseillères conjugales et familiales et moi nous rendons dans les établissements scolaires, sur leur sollicitation, pour rencontrer les élèves et travailler avec eux, en groupe, sur différents aspects de la vie affective, relationnelle et sexuelle. Favoriser la construction individuelle, donner aux jeunes les moyens de s’approprier les données de leur développement sexuel, leur permettre de mieux appréhender les messages médiatiques, comprendre les dimensions de la sexualité et les aider à développer des attitudes de responsabilité, travailler l’image de soi et la relation aux autres, poser les interdits, tels sont les enjeux de l’Education à la sexualité prônée dans les établissements scolaires et encadrée par la CIRCULAIRE N°2003-027 DU 17-2-2003. « A cette fin, trois séances d’information et d’éducation à la sexualité doivent, au minimum, être organisées dans le courant de chaque année scolaire« , précise la circulaire. Nous sommes hélas loin du compte.

Récemment, nous nous nous sommes heurtées, dans un établissement, à une forte opposition de parents alors que nous avions mené une intervention auprès de jeunes de Troisième, à la demande de l’infirmière scolaire et de la direction du collège. Scandalisés par l’idée que nous ayons pu parler « crûment » de sexualité à leurs enfants, ceux-ci n’ont pas voulu entendre que nous travaillions sur la confiance, le respect, le consentement ou l’affirmation de soi, proposant aux élèves des pistes de réflexion autant que des outils pour nager dans le courant dans lequel tous, sans exception, baignent quotidiennement. Entre tabou familial et images faussées à profusion sur Internet, quels points de repère proposons-nous aux adolescents ?

La connaissance et la réflexion sur la sexualité humaine doit circuler aussi parmi les adultes, afin de mieux affronter les réalités de nos enfants. Il ne s’agit surtout pas d’être intrusif dans leur territoire d’intimité (la sexualité appartient à chacun) mais de pouvoir parler avec eux, les prévenir, les ouvrir à la connaissance d’eux-mêmes et des enjeux de la sexualité, les conduire à des choix responsables et à des comportements épanouissants.

Après tout, pourquoi faire comme si ça n’existait pas…………?

Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen 

Publié dans ados, parents | Laisser un commentaire

Alzheimer – Projection et débat le 11 juin à Mont Saint Aignan

L’association JALMALV ROUEN propose une projection du film Flore le jeudi 11 juin à 20 h au cinéma Ariel de Mont-Saint-Aignan (place Colbert), suivie d’un débat en présence de membres  de l’association  France-Alzheimer 76.

Flore est un film documentaire de Jean-Albert Lièvre daté de septembre 2014 : « Contre les recommandations de tous, un fils sort sa mère atteinte d’Alzheimer de sa maison médicalisée pour la ramener chez elle. Au contact de la nature, elle revient à la vie… »

588340.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Flore raconte l’histoire de la propre mère du réalisateur. Il s’agit, selon Jean Albert Lièvre, « d’un témoignage de ses errances parisiennes, jusqu’à son installation en Corse. Contre l’avis général, j’ai décidé avec ma sœur de la sortir des institutions pour l’installer en Corse dans sa maison, où, au contact de la nature et entourée d’une équipe atypique, nous avons assisté à une véritable renaissance. Arrivée en fauteuil roulant, dans un état de « glissement » vers une fin de vie certaine, aujourd’hui, elle marche, se baigne, et s’est remise à parler, elle a retrouvé l’usage des crayons et des pinceaux. Au contact des éléments, dans un environnement sain, elle est revenue à la vie. Elle est heureuse« .

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19547016&cfilm=227468.html

Jean-Albert Lièvre est un habitué du documentaire, mais plutôt animalier où environnemental. Il a notamment travaillé auprès de Nicolas Hulot pour sa chaîne et ses productions Ushuaia et pour le film Le Syndrome du Titanic. Flore est son premier documentaire long-métrage se penchant sur un sujet social, médical et personnel. Il lui a fallu trois ans pour filmer l’évolution de la maladie de sa mère au contact de la nature corse. Le film fut présenté au 31ème festival du film d’environnement à Paris, au festival du film français de Los Angeles COLCOA où il remporta le prix du Meilleur documentaire, et à la première édition du Socially Relevant Film Festival, à New York. Il fut par ailleurs soutenu par l’association pour la recherche sur Alzheimer, qui y voit « un film d’amour, d’attention à l’autre, d’espoir et de résilience des malades de la maladie d’Alzheimer« .

A l’initiative de l’association JALMALV ROUEN, Flore sera donc projeté le jeudi 11 juin à 20 h au cinéma Ariel de Mont-Saint-Aignan (place Colbert) et sera suivi d’un débat en présence de membres  de l’association  France-Alzheimer 76.

!cid_57D323D54AC644D388B68EBAD624999F@PCNat

JALMALV est une association qui forme des bénévoles pour accompagner les personnes en fin de vie quelque soit leur âge, qu’elles soient hospitalisées ou dans une maison de retraite ou encore à leur domicile. Elle apporte son soutien aux familles dans cette période de fin de vie d’un de leurs proches et à travers le deuil.

Son objectif est aussi de favoriser le développement des soins palliatifs, prenant soin de la douleur et des ressentis. La fin de vie est une expérience très difficile à vivre, pour celui qui s’en va, comme pour l’entourage. La peur de la mort dans notre société a favorisé des comportements de rejet, de fuite, de silence. L’approche de JALMALV est centrée sur la personne malade, la considérant jusqu’à la fin comme une personne vivante, avec son identité, son droit d’expression, sa liberté et sa dignité…

conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen 

Publié dans fin de vie | Laisser un commentaire

C’est l’histoire d’Anatole…

J’ai bien aimé cette histoire d’Anatole qui traîne sa petite casserole. Forcément celle-ci l’encombre, le freine, l’écarte des autres parfois. Jusqu’à ce qu’il rencontre une personne qui l’aide à trouver comment la porter autrement. Petite fable sur l’apprentissage pour les enfants et les parents.

Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen

Publié dans famille, parents | Laisser un commentaire

Voyage aux pays de l’amour

9782266249195Voyage aux pays de l’amour de Jacques Salomé – Pocket – février 2015.

Dans ce petit livre réédité en format Pocket cet hiver, Jacques Salomé explore les terres productives de ce qu’il nomme les « pays de l’amour », à la découverte de leurs éblouissements, leurs fruits en abondance, mais aussi de leurs ornières et des pièges qu’on y place. Dans cette promenade sur les sentiers amoureux, chacun reconnaîtra son aspiration profonde à aimer et à être aimé, durablement, mais aussi, s’interrogera sur les découvertes, les obstacles et les errances de toutes les relations de couple. Jacques Salomé éclaire de lucidité les enjeux du couple, ses mystères, ses moments privilégiés : rencontre, lune de miel, découvertes émerveillées, puis ses phases de construction, ses péripéties et ses crises. Comment construire ensemble une relation de couple qui s’inscrive dans la durée ? Comment faire de cette relation un projet de croissance pour chacun des deux ? Comment creuser à deux les sillons de l’amour quelque soient les pierres mises à jour ? Comment mieux comprendre l’autre ? Comment surmonter nos peurs ? Avec talent, Jacques Salomé partage les questionnements des couples et nous livre le fruit d’une vie consacrée à parcourir ces chemins de l’amour, qu’ils veut créatifs, vivants, non violents…

portrait-03 Jacques Salomé Né en 1935, psychosociologue, formateur en relations humaines, conférencier et écrivain, père de cinq enfants, Jacques Salomé est diplômé en psychiatrie sociale de l’école des Hautes études en sciences sociales. Chargé de cours pendant quinze ans à l’université de Lille III. Depuis 1962, il œuvre à développer des communications plus vivantes et des relations non violentes entre les enfants et les adultes. Il est l’auteur d’une soixantaine d’ouvrages.

Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial 

Publié dans Couple | Laisser un commentaire

Le conseil conjugal et familial : quelle aide pour les couples en crise ?

Dans l’interview qui suit, Maryline Cotton et moi avons tenté de répondre à des questions portant sur notre profession pour expliquer comment nous abordons les demandes d’aide en provenance des couples en crise.

Interview. Votre couple est en crise ? À Rouen, des « conseils » de spécialistes

Rien ne va plus au sein de votre couple ? Face à cet enjeu parfois très lourd, Anne de La Brunière et Maryline Cotton ont ouvert leur cabinet de conseil conjugal et familial à Rouen. Leurs conseils.

16/03/2015 à 11:00 par La Rédaction de Normandie-Actu.fr

Normandie-actu : Quels peuvent être les symptômes d’une crise de couple ?
Anne de La Brunière : « En premier lieu, qu’est-ce qu’un couple ? C’est la solidarité entre deux personnes face au monde, à la vie. C’est un partage (émotionnel, intellectuel), une organisation au quotidien, c’est aussi une histoire d’argent (comptes joints ou séparés), et c’est l’intime. Les symptômes surgissent de tous ces aspects que l’on ne peut pas généraliser. Lorsque nous recevons les personnes, nous sommes débarrassés de tout schéma : nous sommes à l’écoute de la réalité de la personne, nous sommes dans l’acceptation de ce qu’est SA vérité. Les sujets les plus courants de ces symptômes sont la sexualité (évolutive, absente, ou mal vécue), l’infidélité, le manque de communication, le changement de l’un ou de l’autre (qui n’a plus les mêmes besoins au fil du temps), une déception, l’écoute, aussi, surtout le sentiment d’être entendu. “Nous sommes tout l’un pour l’autre” est une illusion du départ qui permet plein de choses, mais qui n’est pas viable, car, à un moment donné, chacun reprend sa place et il reste entre les deux un territoire commun… Lire la suite

conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen conseil conjugal et familial Rouen 

Publié dans Couple | Laisser un commentaire

Parents : avec ou sans fessée ?

Une sanction pour ne pas avoir interdit la fessée aux enfants. C’est une condamnation symbolique qui devrait être prononcée contre la France ce mercredi 4 mars, au motif que notre pays « ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels », selon le Conseil de l’Europe.

téléchargement

La France a bien signé la Charte européenne des droits sociaux, qui précise, dans son article 17, que les Etats doivent « protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation » mais le droit français autorise un « droit de correction » des enfants au sein des familles. Gifles, claques, tapes sur la main, fessées … les punitions légères sont considérées comme acceptables pour leur valeur éducative dans notre culture.

Si des études ont mis en évidence un lien entre les coups reçus dans l’enfance et l’agressivité à l’âge adulte, explique un article du Monde daté du 2 mars 2015, et que rares sont les pédopsychiatres qui défendent aujourd’hui l’usage de la fessée, il n’en reste pas moins que 80% des Français seraient hostiles à son interdiction, ayant reçu eux-mêmes des corrections de leurs parents et en ayant donné à leurs enfants. Cette actualité relance la polémique « pour ou contre la fessée », mais l’Etat français n’a pas fait savoir qu’il souhaitait modifier la loi.

la-gifle

CONTRE la fessée mais POUR un cadre clair

Dans un autre article daté du 3 mars, la psychanalyste Claude Halmos explique : « le but de l’éducation est que l’enfant se soumette aux règles parce qu’il en a compris le sens. La fessée ne lui apprend rien. Au contraire, elle lui donne l’exemple de la loi du plus fort ! Donner une fessée, c’est user et abuser d’un rapport de force inégal entre l’adulte et l’enfant. ». Même le pédiatre Aldo Naouri, favorable au « rétablissement de l’autorité parentale », s’est dit « formellement opposé aux châtiments corporels »« Je réprouve même la tape sur la main. Je considère que ces gestes signent la faillite des parents et sont, et c’est là le plus grave, attentatoires à la dignité de l’enfant. ». « Je ne suis pas opposée aux punitions, estime la psychanalyste Caroline Eliacheff. Mais l’atteinte corporelle est humiliante. Elle blesse. Il faut exercer une autorité qui ne soit pas un dressage. ».

 D’autres spécialistes de l’enfance sont plus nuancés quant à la violence d’une « petite tape sur les fesses » mais tous s’accordent à dire que l’autorité et les coups peuvent être dissociés. Ne pas frapper un enfant ne doit pas empêcher de lui donner un cadre. « Quand c’est non, c’est non, il ne s’agit pas d’expliquer ou de négocier à perte de vue, estime Gilles Lazimi, médecin, coordonnateur de la campagne anti-fessée de la Fondation pour l’enfance. Ne pas fixer de limite, c’est aussi de la maltraitance. ». A quoi sert de tout passer à un enfant-roi pour le frapper ensuite quand on est à bout ? interroge la pédiatre Edwige Antier. Les alternatives sont : la parole dans tous les cas; également, faire diversion (écarter les plus petits de certains actes); s’éloigner quand on est énervé ou encore isoler l’enfant en pleine de crise…

abdal3

Accompagner les parents dans leurs questionnements vis-à-vis de leurs enfants et leurs conflits éducatifs : la demande est forte et fréquente dans les entretiens de conseil conjugal et familial. « Ils ne m’écoutent pas », « elle ne m’obéit pas », « il se roule parterre », « elle ne veut pas que ce soit son père qui l’emmène à l’école »… Les parents se sentent parfois désarmés face à leurs enfants, ils culpabilisent d’être de « mauvais parents » ou de ne pas savoir « s’y prendre », et viennent courageusement chercher de l’aide, en parler. Les relations ont évolué au sein des familles, les modèles éducatifs des générations antérieures sont remis en cause et il faut souvent (ré)inventer sa façon d’être père ou mère.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/famille-vie-privee/article/2015/03/03/la-fessee-a-t-elle-une-valeur-educative_4586599_1654468.html

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/03/02/la-france-condamnee-pour-ne-pas-avoir-interdit-gifles-et-fessees_4585986_3224.html

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/03/03/autorisee-en-france-la-fessee-est-interdite-dans-44-pays_4586431_4355770.html

Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen 

Publié dans famille, parents | Laisser un commentaire

Documentaire : « Couple[s] » les 10 et 17 mars à 22h40 sur France 2

France 2 s’est intéressé aux couples et diffuse un documentaire en deux parties, à une semaine d’intervalle : « Couple[s] : La vie conjugale« , le 10 mars et « Couple[s] : L’envie conjugale« , le 17 mars (en 2ème partie de soirée sur France 2). Un documentaire inédit écrit Thierry Demaizière, Alban Teurlai et Carole Griggy.

Ces 2 films sont le fruit d’une enquête qui a duré 2 ans à travers la France. Des couples d’âge et de profil divers ainsi que des célibataires y racontent leur vision et leur expérience du couple. Scènes de la vie conjugale, parole d’experts et état des lieux de la vie à deux, ou enquête sur l’avenir du couple en France… ?

images

Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen 

Publié dans Couple | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Et vous, quel langage de l’amour parlez vous ?

Pourquoi pas remettre en avant pour la Saint-Valentin le best-seller de Gary Chapman, Les 5 langages de l’amour ?  (Quotidien Malin Editions, 2008).

Gary Chapman est un anthropologue et conseiller conjugal américain très populaire, auteur de nombreux ouvrages sur les relations interpersonnelles, homme de terrain aussi, animateur à travers le monde de séminaires pour les couples. Dans ce petit livre qui s’est vendu à des millions d’exemplaires, il décrit son idée simple selon laquelle il existerait en fait 5 façons différentes de dire à l’autre qu’on l’aime et qu’on pense à lui. Et bien sûr, nous aurions chacun un langage de prédilection.

Do you speak love ? Savoir quelle langue nous parlons et trouver le langage préféré de l’autre prend alors une dimension cruciale pour faire durer la lune de miel ou entretenir une bonne entente dans un couple. Se faire comprendre et percevoir soi même les attentions de l’autre constitue un cercle vertueux dans lequel circulent et se multiplient les preuves d’amour ! Moins d’incompréhensions, moins de frustrations. Plus de communication et de tendresse…

téléchargement

Pour lever le voile, les 5 langages de Gary Chapman sont  :

Les paroles valorisantes (celles qu’on peut dire à l’autre pour l’encourager et le mettre en valeur)

Les moments de qualité (des petits moments privilégiés, qu’on s’offre à deux)

Les cadeaux (les vrais, les concrets, avec un papier d’emballage et un ruban)

Les services rendus
(petits services du quotidien ou opérations « je te sauve la vie »)

Le toucher physique (petits gestes affectueux, baisers, caresses, ETC, ETC…)

Alors, quel langage est votre préféré ? A quoi serez vous plus réceptif, venant de votre Valentin(e) ?  Un cadeau, un geste tendre, des mots ou bien qu’il passe l’aspirateur… ? Sachez lui faire savoir ce qui vous parle le mieux. Et, à votre tour, cherchez quel langage de l’amour il/elle parle le mieux et ce qu’il/elle aimerait recevoir de vous.

Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen 

Publié dans Couple | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les ravages du harcèlement scolaire

Brimades, insultes, menaces, coups, moqueries, humiliations, rumeurs, exclusion : 1 million de jeunes s’avouent victimes de harcèlement à l’école. Un élève sur 10. Un mal qui est souffert en silence, dans l’enfermement : moins d’une victime sur deux en parle à ses parents. Les insultes, les actions dévalorisantes les poursuivent dans 18% des cas sur les réseaux sociaux ou par sms. 

 harcelement-suicide

Le harcèlement peut être défini comme une violence à long terme, physique ou psychologique, à caractère répétitif, perpétrée par un ou plusieurs agresseurs à l’encontre d’un individu qui est dans l’incapacité de se défendre dans ce contexte précis. L’attaque est disproportionnée et l’agresseur (un ou plusieurs élèves) a une intention de nuire. La victime est dominée et isolée, elle a des difficultés à se défendre dans ce rapport de force qui lui est défavorable. (Source: Association pour la Prévention de Phénomènes de Harcèlement).

Phénomène inquiétant au sein des établissements scolaires – principalement en fin d’école primaire et au collège -, le harcèlement se fonde sur le rejet de la différence (sexe, culture, …) et sur la stigmatisation de caractéristiques d’apparence ou de handicaps physiques (petite taille, couleur de peau, port de lunettes, bégaiement, …). Via les téléphones et réseaux sociaux, le harcèlement poursuit parfois l’élève en dehors de son établissement.

Les élèves sont alors en plein développement et en pleine construction de leur identité et de leur personnalité. Ce type de violence peut les perturber dans cette construction, entraîner des états anxieux ou dépressifs, un décrochage scolaire et à l’extrême, des troubles du comportement, des suicides. Les conséquences à long terme sont d’ordre scolaire, social, physique et psychologique. Cela vaut pour les victimes comme pour les témoins de harcèlement et aussi pour les agresseurs eux-mêmes. Car les actes violents que les harceleurs commettent masquent leur fragilité psychique et leurs blessures intimes. Leur construction sera fonction des réponses qui seront données par les adultes à leurs comportements violents.

L’importance de s’appuyer sur quelqu’un

Un jeune, malmené par ses pairs, est très vite envahi par un sentiment de honte. Il culpabilise (d’être petit, de bégayer, d’être gros, bref ! d’être la cause des attaques, comme de ne pas savoir se défendre). Et il perd l’estime de lui-même. S’il reste silencieux (n’en parle ni à ses parents ni à ses proches ni aux enseignants), il se referme sur lui. Cet isolement le prive d’un partage émotionnel qui le soulagerait de ce qu’il ressent et d’échanges qui lui permettraient de réfléchir à ce qu’il peut faire.

Il est important pour les parents de repérer les signes de ce repli : moins de camarades autour de leur jeune adolescent, de longs moments d’isolement dans sa chambre, des insomnies, des troubles physiques et alimentaires, des réticences à aller en classe, des résultats scolaires en chute… Et de lui proposer de parler. A moins qu’il ne préfère se confier à une personne extérieure en qui il a confiance pour s’appuyer et chercher une solution qui lui conviendrait.

livret_stop_au_harcelement_au_college1_Page_2

Le ministère de l’Education nationale a créé un site à l’adresse des jeunes harcelés ou de leurs parents. Vous y trouverez différentes informations sur le harcèlement scolaire et le cyber-harcèlement (pour lequel une convention a été signée avec l’association e-Enfance), ainsi que des points d’écoute et numéros d’appel gratuits :

STOP HARCÈLEMENT 0808 807 010            NET ÉCOUTE 0800 200 000

Vous pourrez aussi y prendre connaissance d’un premier bilan du plan de lutte contre le harcèlement scolaire lancé en 2013 qui vient d’être publié sous la forme d’une enquête.

Une mobilisation médiatique

Par ailleurs, sachez que mardi prochain, 10 février, l’antenne de France 2 se mobilisera, en consacrant ses magazines de société de la journée à la question du harcèlement scolaire puis, à 22h25, le rendez-vous documentaire INFRAROUGE diffusera un documentaire inédit : « SOUFFRE-DOULEURS, ils se manifestent », réalisé par Laurent Follea et Andrea Rawlins-Gaston (Capa Presse), où six jeunes de 15 à 23 ans racontent l’enfer qu’ils ont vécu au collège ou au lycée.

infrarouge-harcelement-scolaire-souffre-douleurs-ils-se-manifestent-1000-1-708987

Une plate-forme pour recueillir et diffuser des témoignages ainsi qu’un manifeste en ligne ont été ouverts par France Télévisions.

Enfin, deux livres viennent de paraître sur le sujet du harcèlement scolaire :

Harcelé-Harceleur – Une histoire de souffrance et de silence (Jean Claude Lattès – Janvier 2015). Hélène Moliere, psychanalyste et psychothérapeute, explique aux parents et aux enseignants l’attitude à adopter en cas de symptômes, comment faire parler un enfant pour se livrer et se délivrer en mettant des mots sur une douleur insupportable et constante, et surtout comment s’en débarrasser avant qu’il ne soit trop tard.

Marion, treize ans pour toujours (Calmann-Levy – Janvier 2015) où une maman, Nora Fraisse, évoque le douloureux parcours de sa fille, victime de harcèlement dans son collège, jusqu’à son suicide.

téléchargement (1)                              téléchargement

Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen

Publié dans ados, parents, violences | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

L’Emprise

Diffusé ce lundi 26 janvier sur TF1, L’Emprise raconte l’histoire vraie d’Alexandra Lange, une mère de quatre enfants se retrouvant en mars 2012 dans le box des accusés des Assises de Douai pour le meurtre de son mari, qui l’a battue et torturée pendant des années.

L’Emprise est adapté du livre-témoignage « Acquittée», d’Alexandra Lange, paru aux Editions Michel Lafon (2012). « Ce livre n’est pas l’histoire d’un fait divers, mais celle de l’emprise criminelle d’un homme sur une jeune épouse qui a subi pendant onze ans le harcèlement moral, les humiliations, les coups et les viols d’un mari qu’elle avait épousé par amour, à dix-huit ans», explique l’éditeur. « Un amour qui prend vite l’allure d’une servitude, au départ acceptée : l’homme a quatorze ans de plus qu’elle, il représente la force, la protection, la sécurité qui lui manquaient. Mais le sauveur montre très vite son vrai visage. Celui que sa précédente épouse a fui, celui que l’entourage connaît sans pour autant avoir mis en garde Alexandra. Car au-delà de ce long calvaire, ce livre fustige aussi le silence des témoins de l’enfer vécu par la jeune femme, l’indifférence policière, et l’omerta indigne qui perdure face à la violence conjugale. Encore aujourd’hui, Alexandra ne se pardonne pas d’en être arrivée à commettre l’irréparable, même si ses enfants lui ont dit qu’« elle avait bien fait ». Grâce à eux, elle se reconstruit, et aussi grâce à l’amour de son père. Mais elle a voulu témoigner. Ses avocates l’y encouragent : il est temps que cessent des siècles de tolérance à l’égard des hommes violents, et que des femmes ne meurent plus, chaque jour en France, sous les coups, à moins de devoir elles-mêmes tuer pour vivre».

Le film diffusé ce soir déroule les trois jours du procès d’Alexandra et lève le voile sur un sujet encore trop tabou : les violences faites aux femmes. Alexandra est une mère que la société n’a pas su protéger, ni elle, ni ses enfants, malgré ses appels au secours. Chaque minute, en France, on recense une victime de violence conjugale, soit 540 000 par an. Ces violences conjugales font plus de 140 morts chaque année soit un décès tous les 3 jours. Les victimes de violences dans les couples sont en très grande majorité des femmes.

 Conseil conjugal et familial rouen Conseil conjugal et familial rouen Conseil conjugal et familial rouen Conseil conjugal et familial rouen Conseil conjugal et familial rouen Conseil conjugal et familial rouen Conseil conjugal et familial rouen  Conseil conjugal et familial rouen Conseil conjugal et familial rouen Conseil conjugal et familial rouen 

Publié dans adulte, violences | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire