Sexualité : quels repères pour un développement harmonieux ?

Le magazine Ça m’intéresse consacre un hors série, actuellement dans les kiosques, à la sexualité humaine : « Le guide de l’amour et du sexe« . Une mine d’informations et de réflexions sur le sujet tabou par excellence. Désir, sentiments, croyances, jouissance, fantasmes, pratiques, interdits, limites, contraception, risques, idéaux … traversent en 121 pages une foule d’articles passionnants qui ouvrent la connaissance autant que le débat tout en s’ancrant dans notre présent.

7778778752_le-guide-de-l-amour-et-du-sexe-hors-serie-ca-m-interesse-juin-2015

Corinne Soulay qui a coordonné ce hors série  » Le guide de l’amour et du sexe » était l’invitée de l’émission de RTL La Curiosité est un vilain défaut du 17 juin 2015, animée par Sidonie Bonnec et Thomas Hugues (première partie). Vous pouvez ré-écouter cette émission en replay, ici.

La sexualité se construit tout au long de notre vie. De l’enfant à l’adolescent, de l’adulte au senior, elle est omniprésente, même si sa place change sans cesse. Au sein du couple, elle est source de partage et de connivence mais elle peut produire de la discorde, des non-dits ou de la frustration. Chez l’adolescent, elle est découverte et exploration. Mais l’accès via Internet – libre, facile et anonyme – aux images pornographiques et aux discours de toutes sortes sur les pratiques -y compris les déviances-, opère des représentations de la sexualité qui d’une part peuvent être très choquantes et qui, d’autre part, multiplient les injonctions à la performance. Il existe en effet une pression très forte aujourd’hui sur la jeune génération qui a une réelle anxiété de performance, comme d’appartenir à la norme imposée. Exemple, la chirurgie de l’intime est en pleine expansion. Il n’y a jamais eu autant de demandes de jeunes femmes pour des nymphoplasties… Et ce soir, l’émission Infra-Rouge (France 2) programme un documentaire sur le thème de la pression de la pornographie sur les adolescentes en deuxième partie de soirée : « A quoi rêvent les jeunes filles ? » (attention : déconseillé aux moins de 16 ans).

senfermer-vie-de-couple

Comment lutter contre ces assauts banalisés qui déforment la vision que les jeunes construisent de la sexualité et menacent leur sexualité future ? Comment les aider à réfléchir à ce dont ils ont besoin et envie ? A dire non ? A estimer ce à quoi ils sont prêts ? A respecter leur propre corps et le corps de l’autre ?

Mes consœurs conseillères conjugales et familiales et moi nous rendons dans les établissements scolaires, sur leur sollicitation, pour rencontrer les élèves et travailler avec eux, en groupe, sur différents aspects de la vie affective, relationnelle et sexuelle. Favoriser la construction individuelle, donner aux jeunes les moyens de s’approprier les données de leur développement sexuel, leur permettre de mieux appréhender les messages médiatiques, comprendre les dimensions de la sexualité et les aider à développer des attitudes de responsabilité, travailler l’image de soi et la relation aux autres, poser les interdits, tels sont les enjeux de l’Education à la sexualité prônée dans les établissements scolaires et encadrée par la CIRCULAIRE N°2003-027 DU 17-2-2003. « A cette fin, trois séances d’information et d’éducation à la sexualité doivent, au minimum, être organisées dans le courant de chaque année scolaire« , précise la circulaire. Nous sommes hélas loin du compte.

Récemment, nous nous nous sommes heurtées, dans un établissement, à une forte opposition de parents alors que nous avions mené une intervention auprès de jeunes de Troisième, à la demande de l’infirmière scolaire et de la direction du collège. Scandalisés par l’idée que nous ayons pu parler « crûment » de sexualité à leurs enfants, ceux-ci n’ont pas voulu entendre que nous travaillions sur la confiance, le respect, le consentement ou l’affirmation de soi, proposant aux élèves des pistes de réflexion autant que des outils pour nager dans le courant dans lequel tous, sans exception, baignent quotidiennement. Entre tabou familial et images faussées à profusion sur Internet, quels points de repère proposons-nous aux adolescents ?

La connaissance et la réflexion sur la sexualité humaine doit circuler aussi parmi les adultes, afin de mieux affronter les réalités de nos enfants. Il ne s’agit surtout pas d’être intrusif dans leur territoire d’intimité (la sexualité appartient à chacun) mais de pouvoir parler avec eux, les prévenir, les ouvrir à la connaissance d’eux-mêmes et des enjeux de la sexualité, les conduire à des choix responsables et à des comportements épanouissants.

Après tout, pourquoi faire comme si ça n’existait pas…………?

Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen 

Publicités
Cet article a été publié dans ados, parents. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s