Ecouter son corps ?

 

De plus en plus, l’idée fait son chemin que les maux du corps ont un sens. Le corps délivrerait des messages qu’il faudrait savoir entendre… Il dirait à sa façon ce qu’on ne dit pas. Notre chair, nos muscles, nos organes et nos os hurleraient les cris que l’on tait. Donner du sens à ce que l’on souffre permettrait de rétablir un équilibre entre corps et esprit.

Capture-d’écran-2015-06-02-à-09.34.34

«Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie de l’habiter », dit un proverbe chinois. C’est dans la médecine chinoise, vieille de plus de 3500 ans, que plusieurs thérapeutes d’aujourd’hui puisent leur théorie psycho-corporelle, mettant en lien le bien être du corps et celui de l’esprit. Pour la médecine orientale, la maladie témoigne d’un obstacle à la réalisation du Chemin de Vie. La conscience exprimerait ainsi, par des troubles énergétiques générateurs de maladie, les entraves à son plein épanouissement. Il resterait donc à  décoder les désordres et déséquilibres intérieurs qui sous-tendent la maladie afin de retrouver un bon état de santé.

Un corps qui fait mal exprime-t-il le stress, les émotions, les soucis, les phases de la vie ? Qu’est-ce que nous dit un mal d’épaule, un lumbago, une n-ième entorse de la cheville ? Des sophrologues, des réflexologues, des adeptes de la psycho-énergétique, des somato-psychopédagogues ont centré leurs soins sur la relaxation, la perception des mouvements intérieurs, les massages, la stimulation de points corporels et bien d’autres techniques encore qui accueillent et prennent en compte les ressentis physiques et leur localisation dans le but d’accéder aux sources émotionnelles du mal être.

S’il existe une corrélation entre les maux du corps et ceux de l’esprit, la guérison reposerait sur une compréhension plus globale de l’être et de ses mécanismes psychosomatiques : comme un va et vient entre le corps et l’âme qui permettrait de s’adresser à l’un pour aider l’autre et de les réconcilier.

Ecouter son corps qui parle…

229468

C’est dire si la réflexion est en vogue. Le numéro d’Avril de Psychologies Magazine lui consacre un dossier : « ECOUTER SON CORPS – Bien décoder ses messages ». Une lecture qui invite à ouvrir son regard sur des pratiques peu connues et permet peut-être de se forger sa propre opinion ou de faire le tri entre ce qui nous parle ou non.

Quoi qu’il en soit, c’est indéniable, même si la mode est récente, d’une façon générale, s’écouter est une bonne chose ! (Si l’on veut bien entendre ce qu’on a à se dire et prendre soin de la relation qu’on entretient avec soi-même…). Pourquoi le corps n’aurait-il pas lui-même son maux à dire ?

Néanmoins, il m’a plu de lire, dans ce dossier, cette explication d’une thérapeute : « On ne peut pas recevoir ce qui émane du corps de l’autre si l’on y projette ses propres interprétations. Pendant l’entretien qui suit la séance, je décris ce que j’ai ressenti et la personne construit ses propres significations à partir des informations que je lui donne et de ce qu’elle-même a ressenti ». Ne jamais perdre de vue qu’on est seul à savoir de quoi l’on souffre et ce que l‘on ressent vraiment ! En d’autres termes, j’oserais vous recommander de ne laisser personne vous conter votre propre histoire…

Dis-moi où tu as mal …

Mais du coup, surfant sur la vague de l’énergétique et de la sagesse asiatique, j’aurais bien la curiosité d’aller entendre ce qu’en dit Michel Odoul mardi prochain (26 avril) à La Halle aux Toiles à Rouen (à 20 h) car il donne justement une conférence sur le thème : « DIS MOI OU TU AS MAL ». Et je vous passe volontiers l’information.

Michel Odoul, c’est le fondateur de l’Institut Français du Shiatsu. Praticien reconnu dans cette discipline, il est aussi l’auteur d’un best-seller « Dis-moi où tu as mal et je te dirai pourquoi » (Albin-Michel, 2002) – décliné en « Dis-moi où tu as mal – Le lexique » ou encore en «Dis-moi quand tu as mal et je te dirai pourquoi ».

Ça vous démange ou ça vous donne des boutons ?

13007291_565579423608753_1231006176278864320_n

Conférence exceptionnelle de Michel Odoul : « Dis moi où tu as mal » à 20h le mardi 26 avril 2016. Réservation conseillée. Halle aux Toiles, Rouen

Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen Conseil conjugal et familial Rouen 

Publicités
Cet article a été publié dans ados, adulte, écoute. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s